« Loin | Accueil | Géométrie du Tendre »

29 jan 2005

Commentaires

danie

"Il prit la lampe et illumina le tableau de près. Tremblant de peur, il vérifia ce qui ne pouvait être. La porte était fermée et le chancelier, le noble et sec José Nieto avait dépassé le seuil et fermé la porte... Et les Rois, qui se reflétaient dans le miroir à côté de la porte avaient disparu eux aussi. Il ne restait que le verre uniformément gris, qui mystérieusement ne reflétait rien. Il semblait gelé, noyé dans l'ombre. Il n'y avait même plus la tenture rouge qu'il croyait avoir vu dans l'angle supérieur."
N. Lujan, les miroirs parallèles

Laurent A.

Pas d'inquiétude Cécile : j'ai rien vu, juste lu :-)( moi , ça ne me dérange pas d'etre regardé, par contre j'ai horreur des commentaires)

Eva, c'était Cristal-Clear :-)))

ccil

Quand on me regarde, j'ai le regard fuyant.. j'ai peur d'être regardé..

Eva

J'ai lu Foucault, pour un autre domaine.
Mais il sait relater et demontrer que le langage est partout, même au travers des regards. Ce que l'on perçoit et ce que l'on s'autorise à voir. En tenant compte que ce que nous voyons est forcément différent de l'autre, du moment, et de ce que l'on vit. Dans le moment précis où nous portons un regard sur..
ha! c'est compréhensible là? :)

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.