« Météo Marine | Accueil | Sanguines »

20 avr 2005

Commentaires

VeRso

Votre nuque, l'envie sauvage d'y planter mes crocs, de vous mordre jusqu'au sang, de prendre de vous cette sève pourpre qui fait votre corps brûlant. Tandis que mes mains effleurent ce corps, épanoui, des poignets au creux des paumes, le long des bras jusqu'aux aisselles, le frisson soudain sous cette volupté de douceur âpre... Glisser longuement jusqu'à enserrer votre taille et sentir votre être se contracter, se détendre soudain, s'élancer vers quelque chose d'infinie... Vous prendre contre moi... Poser, comme un oiseau de proie, mes lèvres sur les votres. Relever votre visage pour découvrir, sous les paupières mi-closes, noyées d'ombre, l'éclat velouté d'un regard lourd, félin, ce regard humide de petit chat amoureux...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.