« Au plus haut des locataires | Accueil | Vide-ballast »

04 avr 2005

Commentaires

Laurent A.

Il faut peut être simplement savoir rester curieux avec pudeur ... (antinomie ?)
Cécile : C'est ce qui s'appel aveoir le nez en "émissaire", (bienvenu au club :-)
Eve : m'étonne pas ça tiens ( surenchère : deux pensées ;-)

verso

Trop ou pas assez....
je glisse souvent mon frimousse au travers des portes ouvertes jusqu'au jour où l'une d'elle viendra me casser le nez

oda

pffffffff plus que ça encore!!
une pensée.. :)

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.